sweet lolita accessoires

Sweet Lolita : mon avis sur la mode lolita

La mode Lolita est un peu une fashion à part. Elle possède une large base de fan, mais très peu se décident à acheter les vêtements. Ceux-ci sont tellement typiques que parfois ils freinent les filles de passer le pas et de ressembler à leur égérie. Car derrière ce look, se cache toute une culture. Empreinte d’une bonne dose d’anime, mais aussi de culture européenne et de toute ce qu’elle peut tirer dans l’histoire de la mode au fil des siècles. Car oui : le style lolita se décline de maintes façons. La Sweet lolita, bien sûr, mais aussi toute une série d’autres styles allant du gothic au fruit, et du country à l’horror. En bref, on trouvera toujours quelque chose qui nous convient !

La culture Sweet Lolita

Le style lolita vient du Japon et est suivi par de nombreuses jeunes filles. Dans un pays qui répond à des règles très strictes, il est parfois difficile de passer l’âge adulte. Le look lolita permet aux Japonaises de se lâcher, mais aussi de retourner en enfance en portant, adultes, des vêtements plutôt enfantins.

Car la lolita est une sorte de grande fille enfantine. Et donc son style répond à toutes les attentes de ce type. Il y a de la pudeur. Par exemple, les lolitas ne portent jamais de décolletés ou de sous-vêtements provocateurs. A la place, elles portent des sortes de culottes bouffantes qui ne dépassent pas des vêtements. On retrouve aussi l’univers enfantin avec des couleurs douces et pastels, un look kawai (= mignon). Elles s’affichent avec des nœuds et des rubans qu’on retrouve dans les cheveux des petites filles.

A cette théorie, je veux amener quand même quelques nuances. Parce que si la mode Lolita vient bien du Japon, elle s’inspire aussi beaucoup de pas mal d’autres choses. Pas dans les styles classiques comme les Sweet lolitas, mais plutôt dans toutes les variantes et looks de la mode. Car il y en a une longue liste et chaque année, il y a de nouveaux looks.

Prenons par exemple le style Classical Lolita. Ce style s’inspire clairement de l’époque victorienne en Angleterre avec tous les codes vestimentaires que cela implique. Cet emprunt fait quand même basculer ce style vers quelque chose de plus ouverts et pas uniquement réservés aux Japonais. Dans le même style, on peut parler de la Punk Lolita… La lolita version punk des années 70-80 qu’on retrouvait en Europe.

Et puis, il y a les emprunts entre les frontières pour faire coïncider un look avec une culture. Au Japon, on a les Wa Lolita qui s’habillent avec des kimonos (c’est japonais les kimonos). Tandis qu’il existe des variantes coréenne et chinoise. En l’occurrence les Han Lolita et les Qi Lolita. Chacune d’elle remplace le traditionnel kimono par celui de leur pays : le Hanbok et le Qi Pao.

La Sweet Lolita recherche un côté enfantin et naturel dans son style

Les éléments des vêtements Sweet Lolita

Le style Lolita est ultra normé. En fait, il laisse très peu de liberté. Même si on a beaucoup de liberté dans le choix du thème que l’on veut aborder. Du coup, ça contrebalance un petit peu. Cela dit, une fois qu’on a choisi son type de lolita (gothic, sweet, etc.), c’est presque comme si on suivait une feuille d’instruction. Reste juste qu’on peut encore choisir les vêtements qu’on mettre.

Quoique… car certaines marques sont acceptées par les lolitas et d’autres pas. Dans ce cas-là, on devient une ita. Et ça, personne ne veut l’être. Ça signifie que vous avez acheté des vêtements bas de gamme et que les autres lolitas ne vous considèrent pas comme l’une d’entre elles !

En bref, plusieurs points sont à respecter :

  • Les couleurs : chaque type de lolita a son code couleur. Pour les Sweet lolita, ce sera des couleurs pastels, du blanc, etc. Pour les Gothic, EGA, Horror, le code couleur sera noir (ou sombre en tout cas), etc.
  • Les vêtements : ici pas le choix, c’est robe à hauteur des genoux avec des jupons pour qu’elle soit bouffante. Des collants, des chaussures à talons, etc.
  • Les accessoires : ils sont très fortement recommandés, car ils habillent la lolita. On s’attend donc à ce qu’elle ait des rubans, des nœuds, une ombrelle dans certains cas, un sac style peluche ou en cuir pour répondre à son type, etc.
  • Le maquillage : il est également très recommandé. Mais il se doit très simple également. Même s’il est ultra codé, ce n’est pas non plus pour se transformer en quelqu’un d’autre… Si on veut, on peut, mais il doit alors être nude pour rendre ce côté naturel !  La seule chose sur laquelle on peut un peu forcer, ce sont les cils.
  • La coiffure : deux grandes tendances se dégagent… d’un côté, on a le style plutôt romantique qui est porté par les Sweet lolitas et les autres. Pour elles, la coiffure c’est plutôt cheveux blonds et bouclés. Lâches ou attachés en couettes. Les lolitas qui ont un style plus sombre portent la même coiffure, mais la teinte des cheveux sera alors brune ou noire pour renforcer le côté « dark. »
  • Les chaussures : le modèle plébiscité sont les chaussures à brides. Mais il est également possible de porter des chaussures à talons ou à semelles compensées en fonction des looks.

Les différentes modes de lolitas

La Sweet lolita

Style le plus répandu et le plus connu, la Sweet Lolita marque les esprits par son look enfantin et son aspect de friandise. C’est la faute aux couleurs choisies… claires et pastels avec énormément de volume.

L’inspiration esthétique tire sa source dans le 19ème siècle. On a certains codes qui viennent de l’époque victorienne. Comme par exemple les jupons qui donnent ce volume à la robe. On a aussi quelques influences rococo (et ça c’est français) et qui donne ce côté un peu éclectique. Au final, cela donne un peu un look de poupée ancienne comme on en voit parfois dans les films qui traitent de cette époque. Bien sûr, ici, aucune tentative de réalité historique, je vous rassure…

La Sweet Lolita suit des critères très stricts pour s’habiller et fait tout pour ne pas être une ita

Ce qui anime principalement le look Sweet lolita, c’est le côté enfantin. De pouvoir retourner en enfance. Et forcément, de manière idéalisée.

Pour cela, elles reprennent les éléments d’enfance. Des chaussures à brides comme on en voit aux pieds de Barbie. Des barrettes, des rubans, des nœuds pour les cheveux et la robes et accentuer ce côté enfantin. La coupe de cheveux volumineuses est mise en forme comme pour une petite fille. Et pas de maquillage. Car les enfants n’en mettent pas. Et s’il en faut, il doit être le plus naturel possible pour avoir l’air frais.

Du coup, le style Sweet lolita mêle à la fois le too much vestimentaire avec la sobriété de la personne qui ne cherche pas à tout prix à se déguiser.

Pour faire le bon choix de vêtements et chaussures, il faut se tourner vers des marques comme Angelic Pretty ou Baby the Stars Shine Bright. Pour éviter de passer pour une ita, bien sûr…

Un truc que j’ai appris aussi, c’est que les lolitas peuvent se différencier par la couleur de leur tenue et avoir donc un sous-groupe, un sous-genre ou une nouvelle catégorie à part entière. Par exemple, les Kuro (habillées en noir), shiro (en blanc), pinku (en rose), aka (en rouge) lolitas, etc.

La Classical Lolita

Ce look répond pratiquement aux mêmes critères que ceux de la Sweet Lolita. D’ailleurs, celles qui adoptent cette déclinaison de la fashion sont souvent d’anciennes Sweet qui ont quelques années de plus.

La différence se joue donc sur l’âge entre la Sweet qui garde cette insouciance de l’enfance dans son esthétique et la Classical qui se la joue plus mature. Du coup, moins de froufrous, moins d’accessoires. Et quelque part, le style devient beaucoup plus victorien. Pas étonnant que la marque intéressante est Victorian Maiden (comprenez « jeunes filles victoriennes »).

La Gothic lolita

La Gothic lolita, c’est celle qui s’inspire bien évidemment du style gothique. Du coup, couleurs sombres, crucifix, têtes de mort sont au rendez-vous ! Elle dégage une atmosphère de soufre (ou pas, je vous rassure).

Côté accessoire, c’est plutôt l’ombrelle (un peu comme on voit aux enterrements), dentelle noire, gants, etc. qui sont de mise. Le tout pour une esthétique macabre particulièrement réussie.

En plus, si certaines se teignent les cheveux en noir pour être à fond dans le thème, le plus souvent la teinte reste blonde. On obtient ainsi un véritable aspect de poupée gothique en gardant le charme de la poupée.

La Gothic Lolita est l’une des modes les plus suivies après la Sweet Lolita

L’Elegant Gothic Lolita

Alors ici, on repart sur les mêmes bases que la Gothic, mais on va vers du gothique européen plutôt que du gothique manga si vous me comprenez. Voire limite, on pourrait presque lui ajouter une touche de steampunk avec qui elle partage certains vêtements. Sont mis à l’honneur les corsets, les jupes longues (alors que d’habitude elles sont courtes). Et surtout, le maquillage est vraiment plus poussé que chez les lolitas. Du coup, on s’éloigne un peu du concept de base pour aller sur quelque chose que nous, Européens, on connait mieux sous le terme « gothique. »

Et toutes les autres 

Il y a beaucoup d’autres styles dont voici quelques-uns. Impossible de les nommer tous tellement il y en existe et qu’il s’en crée…

  • Fruit Lolita
  • Wa Lolita
  • Han Lolita
  • Qi Lolita
  • Country Lolita
  • Horror Lolita
  • Industrial Lolita
  • Punk Lolita
  • Guro Lolita
  • Ero Lolita
  • Steam Lolita
  • Pirate Lolita
  • Cyber Lolita
  • Etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *