style punk

Attention, j’ai essayé le style Punk pour vous, je vous raconte !

S’il y a bien un style qui ne passe pas inaperçu, c’est bien le punk. Pour ceux qui y croient vraiment, la coupe mohican et la teinture font que tout le monde se retourne en rue. Bien sûr, j’avoue y avoir été un peu moins fort et que je me suis limitée au style vestimentaire sans me donner à 100 %. Il faut dire que des cheveux, ça met longtemps à repousser. Et sans aller jusqu’à ces extrémités de look, on peut très bien s’inspirer d’Abby dans la série NCIS pour se rapprocher du look punk.

Le punk, naissance d’un style dans les années 70

Le punk est un mouvement qui est né dans les années 70 et qui a rapidement disparu au début des années 80. Enfin.. Disparu pas tout à fait. Il a continué à perdurer en arrière-fond. Car beaucoup de jeunes continuent d’apprécier le style de musique et le message qu’il transporte. Et donc forcément un peu la fashion qui va avec.

Il faut dire que la musique punk n’est pas apparue toute seule. Comme les autres genres musicaux qui sont dans la contestation (rap, métal, etc.), le punk est fondé sur un mouvement social. Celui des jeunes qui n’adhèrent plus trop au mouvement hippie et qui veulent un son un peu plus dur. C’est comme ça qu’Iggy Pop perce avec d’autres groupes.

Ca, c’est aux Etats-Unis… Mais le vrai punk, celui qu’on connait ne naît que des années après en Angleterre. Le groupe emblématique, c’est les Sex Pistols avec son « Anarchy in the UK » et « God Save the Queen. » Eux n’y vont pas par le dos de la cuiller. Logique : ils ont un gouvernement ultra dur, du chômage, de la pauvreté. Et ils se positionnent en parfaite opposition avec le disco.

Les vêtements et chaussures qu’ils adoptent vont donc dans ce sens. On est plutôt sur du noir. Les vêtements ressemblent presque à des guenilles pour imiter les vêtements usés. Les couleurs sont criardes pour faire mal aux yeux ou déranger. Les chaussures sont plutôt mises de côté au profit de bottes pour avoir un style plus militaire. Et en opposition avec ce que proposait les hippies…

Pour les punks de l’époque, la créativité ne doit pas être retenue par des règles. Il est donc logique de s’attaquer à des choses établies comme la royauté, le gouvernement, le capitalisme.

Le style punk, c’est une mode rebelle

Que reste-t-il du style punk de nos jours ?

Si le mouvement passe aujourd’hui inaperçu, il n’en reste pas moins très vivace. Comme le grunge, qui lui a été encore plus éphémère, le punk séduit toujours autant les jeunes. En particulier les ados qui sont à la recherche d’une identité et qui se construisent souvent dans la contestation de l’autorité des parents.

Du coup, il n’est pas étonnant de trouver encore des groupes dans la mouvance punk et punk rock depuis des décennies. Il faut dire qu’avec les années le punk a eu le temps de se décliner en pas mal de genres différents. Mais ça, j’en parle plus loin.

Parmi les groupes un peu connus que je peux citer, il y a :

  • Green Day
  • Billy Talent
  • Dead Kennedys
  • My chemical Romance

Culturellement parlant, le punk a également laissé une trace indélébile. Quelques musiques sont entrées dans l’histoire. Comme le God Save The Queen dont je parlais juste avant. D’ailleurs, si on y regarde bien, des street artists récupèrent ce style pour eux-mêmes. Je pense à Banksy notamment. Pourtant, il n’a rien d’un punk.

La coupe mohican est devenue la référence pour ceux qui veulent adopter un style punk. Désolé, mais celui qui ne fait pas le lien entre iroquoise et punk a raté un gros chapitre !

Les différentes variantes du look punk

Le mouvement punk a pris son essor au début des années 70 pour atteindre les sommets une décennie plus tard, puis s’effacer un peu au profit du grunge d’abord, puis d’un punk rock plus commercial (Blink 182, Sum 41). Du coup, en 40 ans de vie, ce style a eu le temps d’évoluer et de s’adapter.

Et il vaut mieux d’ailleurs, car comme le punk est principalement un mouvement de contestation, il doit continuer à s’opposer au reste. Si la mode est aux cheveux longs, le punk doit les raser ; si on est sur une mode ultra féminine, le punk va viser l’effacement des codes, etc.

Pour ne citer que quelques mouvements :

  • Pop Punk : le punk s’inspire de la pop pour créer un nouveau genre. Au niveau des vêtements, ça se traduit par des jeans moulants, des ceintures à clous, des bracelets à clous, etc. Un peu à ce qu’on pourrait voir sur un skateur
  • Punk glamour : ici, plus question d’avoir des vêtements en lambeaux. Il faut au contraire être bien apprêté. Couleurs vives, imprimés, paillettes. Exactement, on met une bonne dose de paillettes à un style radical.
  • Punk hardcore : contrairement à ce que le nom suggère, le style hardcore se rapproche fortement de celui qu’on associerait à celle de tous les jours. Quelque chose de confortable et qui ne pousse pas à l’extrême…
Dans le style punk, c’est autant dans les vêtements que dans les accessoires et la coupe

Quels sont les vêtements-types du look punk ?

Alors, c’est là qu’il faut bien s’accrocher. Si on n’aime pas que les gens se retournent à son passage, mieux vaut s’abstenir de porter du punk. Tout ou presque est permis, même si certaines règles définissent le style punk.

Jeans ou jupe, on peut choisir. Mais par contre, la robe a l’air absente de cette mode… Elle est délaissée à d’autres fashion. Sans doute parce qu’elle transmet quelque chose de trop enthousiaste… Je ne sais pas.

Le jeans, il doit être moulant. Pas de place pour les pattes d’éléphant des hippies ou pour le boot cut. Il serre, il tient bien en place. Somme toute, si on est marginal, on est forcément mal nourri et donc maigre et cette maigreur, on doit l’afficher pour s’opposer à l’opulence du capitalisme et des riches.

La jupe, je vous le donne en mille. Elle arbore des motifs, imprimés. On a tous en tête la jupe noire avec un imprimé ou un tartan rouge !

Le t-shirt, les punks le préfèrent à l’effigie d’une idole. Ça peut être celle d’un groupe comme les Ramones ou The Clash ou alors avec la tête de la reine d’Angleterre (elle est mythique, je vous dis). On va par contre éviter le Che, c’est pas trop le même délire. Et bien sûr, c’est encore mieux s’il est déchiré ou autre.

En parlant de t-shirt déchiré, un autre truc qui marche très bien dans le style punk, c’est les parties transparentes sur les vêtements. Du style, de la dentelle ou des mailles façon résille. Les bas résille sont d’ailleurs parmi les musts de cette fashion. Mais bon, il faut aussi savoir les porter !

Pour se chausser, pas de ballerines ou de sandales. Surtout pas. Les punks sont sur du lourd : Doc Martens, bottes, chaussures militaires. On ne se laisse pas écraser les orteils !

Que mettre comme accessoires avec le style punk ?

Il faut bien avouer qu’au niveau des accessoires punk, on va presque carrément dans le cliché. Cela dit, quand on le porte, c’est assez drôle.

  • La ceinture : pour coller au style, il ne faut pas partir sur une ceinture classique en cuir. On lui préfère la ceinture en tissu. Celle qui est percé de gros trous, comme si on l’avait faite à coups de perforatrice. La finition, c’est argenté / métallique ou à clous. Pour le côté dur que ça peut lui donner.
  • Aux poignets, c’est idem. Un bracelet à clous, c’est parfait. Qui plus est s’il est en cuir. Alors là, on est 100 % dans le thème de la fashion
  • Au cou, la même chose que ce qu’on met aux poignets. En un peu moins voyant tout de même…
  • Dans les cheveux… Oui là je sais pas trop. On fait ce qu’on veut. Comme c’est pas impossible de se les raser façon boule à zéro, on n’a pas nécessairement à y réfléchir. Mais sinon des cheveux lâchés au vent, ça fait très bien l’affaire !
Ceinture, collier, bagues, vernis, autant d’accessoires qui améliorent le look

De quelles stars s’inspirer ?

Pour se donner une idée de looks qu’on peut avoir, on peut regarder les magazines people.

Si vous êtes fan de NCIS, le personnage d’Abby ne vous est pas inconnu. Elle est dans le plus pur style punk. Même si elle verse parfois dans le steampunk. Bref, c’est une excellente source d’inspiration. Et surtout l’une des rares actrices à incarner ce style à l’écran.

Miley Cyrus a aussi eu tout une période punk / rock / contestation. On peut en tirer pas mal de leçon, surtout qu’il n’y a pas beaucoup de fashion faux-pas. Bon, la miss s’est assagie, mais on peut toujours voir des photos d’elle sur internet.

Enfin, pour celles qui étaient ados dans les années 2000 et qui veulent se la jouer punk 20 ans plus tard, il y a toujours moyen de pomper quelques idées sur Avril Lavigne, cette chanteuse canadienne très à la mode à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *