Les mèches péruviennes, je vous en parle

Les mèches péruviennes, je vous en parle

Mèches péruviennes, brésiliennes, malaisiennes ou indiennes… Il est normal de se perdre avec ces différents types de cheveux ou de coiffures. Leur unique point commun : ils sont naturels. Ils sont donc meilleurs par rapport aux extensions capillaires synthétiques. Ces dernières présentent l’avantage de revenir moins chères. En ce qui concerne la qualité, elles sont peu convaincantes contrairement aux mèches péruviennes. Envie d’en savoir plus ? Je vous livre des détails.

D’où proviennent les mèches péruviennes ?

Les consommateurs ont tendance à penser que les mèches péruviennes, brésiliennes, indiennes ou encore malaisiennes proviennent de différents pays. Ces derniers incluent le Pérou, le Brésil, l’Inde, et la Malaisie. Ce n’est pas toujours le cas. La majorité des mèches proviennent de Chine et/ou de l’Inde. Diverses appellations leurs ont été attribuées pour leur donner un caractère vendeur/commercial. En Inde, la tradition hindouiste incite les femmes à offrir leurs cheveux en guise d’offrande. Le pays parvient donc à exporter plus de 1000 Kg de fibres capillaires naturelles grâce à cet acte de divinité. La chine est aussi un grand fournisseur de mèches naturelles.

Les mèches péruviennes, je vous en parle
Les mèches péruviennes présentent l’avantage de revenir moins chères.

Les femmes ayant un revenu modeste vendent leurs cheveux. C’est un marché courant auprès des personnes issues des bidonvilles ou encore des zones rurales. Malgré ce constat, des consommateurs parviennent à se procurer des cheveux issus de pays auxquelles ils correspondent. C’est par exemple le cas des mèches péruviennes originaires du Pérou. Elles sont appréciées pour leur qualité indéniable. Elles représentent la variété ethnique du pays. Vous pouvez en trouver en différentes textures et teintes. Le bémol, ces produits coûtent cher. Les clients aisés font partie des consommateurs capables de s’offrir ces mèches péruviennes.

Comment distinguer les mèches péruviennes des autres cheveux ?

Il peut sembler difficile de faire la distinction entre les différents cheveux naturels sur le marché. Je vous propose un petit résumé de leurs caractéristiques pour vous aider à identifier les mèches péruviennes.

Les cheveux brésiliens

Les cheveux brésiliens font partie des mèches prisées du marché. Ils servent à mettre en valeur les coiffures protectrices et les laces wig. Ils présentent des avantages, notamment :

Les mèches péruviennes, je vous en parle
Les cheveux brésiliens reflètent la lumière.
  • La tenue : les boucles et les textures lisses tiennent sans que vous n’ayez à appliquer beaucoup de produits ;
  • Le toucher : les cheveux brésiliens sont agréables au toucher ;
  • La brillance : ils reflètent la lumière ;
  • Le traitement : la majorité d’entre eux sont subi un traitement pour obtenir cette texture.

Les cheveux indiens

Quant aux cheveux indiens, voici les signes permettant de les identifier :

  • La légèreté : ils vous évitent l’effet lourd des mèches brésiliennes par exemple ;
  • La polyvalence : ces cheveux s’adaptent avec quasiment toutes les coiffures, hormis les boucles ;
  • La texture lisse : les mèches indiennes présentent une texture naturellement lisse ;
  • L’entretien : ils demandent un entretien important.

Les cheveux malaisiens

Les cheveux malaisiens sont souvent des mèches dépourvues de traitements chimiques.

Les mèches péruviennes, je vous en parle
Les cheveux malaisiens sont brillants.

Ils présentent les caractéristiques suivantes : 

  • Une brillance impressionnante : les cheveux malaisiens sont brillants. Le bémol, cet éclat diminue après deux ou trois shampoings ;
  • Un mélange entre robustesse et douceur : les mèches sont agréables au toucher et elles sont robustes ;
  • Un volume : ce type de produit est le choix des consommateurs à la recherche de volume.

Les cheveux péruviens

Les mèches péruviennes comptent parmi les plus rares sur le marché des cheveux naturels. Beaucoup appréciées, il est facile de les reconnaitre grâce aux signes suivants :

  • Le volume : ces mèches sont d’intéressantes alternatives si vous souhaitez apporter du volume à votre coiffure ;
  • La densité : les fibres capillaires sont denses. Cette caractéristique peut créer un effet lourd à la chevelure ;
  • La durabilité : il est avantageux d’investir dans des cheveux péruviens si vous misez sur la durabilité.

Comment sont fabriquées les mèches péruviennes ?

A titre de rappel, les mèches péruviennes sont naturelles. Cela signifie qu’elles ne suivent pas un processus de fabrication, mais plutôt une phase de tri et d’assemblable. Voyons cela de plus près.

Les mèches péruviennes, je vous en parle
Les mèches péruviennes sont naturelles.

Etape 1 : chercher des matières premières

La première étape consiste à chercher des matières premières, notamment des cheveux péruviens. Le fabricant les choisit selon leur qualité. Les mèches vierges comptent parmi les meilleures. Il est primordial d’assembler les produits présentant des qualités similaires pour un résultat homogène. Après la sélection, le fabricant applique les traitements nécessaires pour que les produits soient durables, souples et brillants. C’est aussi pour qu’ils conservent leur volume et leur douceur.

Etape 2 : structurer les cheveux

Lors de cette étape, le fabricant s’assure que les cheveux soient orientés vers le même sens. Dans le cas contraire, ils vont éprouver de la difficulté à conserver leur éclat et leur souplesse. Aussi, c’est pour éviter que les mèches ne s’emmêlent facilement.

Etape 3 : assembler les cheveux

Les mèches péruviennes ont été sélectionnées selon leur qualité et leur texture. Vient le moment de les assembler. Le fabricant va les nouer en queue ou en tresse après les avoir coupés. Il va dénouer les tresses avant de les assembler selon leur longueur. Il veille à ce que le sens soit maintenu. Une fois cette étape terminée, il peut appliquer les teintures qu’il désire.

Comment entretenir les cheveux péruviens ?

L’entretien est garant de la durabilité et de la qualité des mèches péruviennes. Elles demandent un entretien important par rapport à leurs homologues. Je vous encourage à ne pas lésiner cette étape pour que les cheveux restent en bon état. Je livre des conseils pour y parvenir.

Les gestes indispensables

Il est important d’entretenir les mèches péruviennes une fois par semaine. Il va alors falloir adopter un rituel de soin hebdomadaire consistant à :

  • Faire un shampoing clarifiant pour libérer la chevelure des saletés incrustées en profondeur, et pour lui apporter éclat ;
  • Appliquer un après-shampoing. Laissez quelques minutes et rincez ;
  • Sécher à l’air libre ou grâce à un diffuseur pour limiter l’agression capillaire ;
  • Appliquer des gouttes de sérum hydratant pour réveiller l’éclat des cheveux. 
Les mèches péruviennes, je vous en parle
Appliquer des gouttes de sérum hydratant pour réveiller l’éclat des cheveux.

Vous pouvez utiliser régulièrement un spray anti-démangeaison pour hydrater les cheveux. L’intérêt du produit réside dans sa capacité à pénétrer en profondeur si vous portez des tresses. Privilégiez la phase d’hydratation si vous utilisez des appareils chauffants, pour éviter que les pointes ne soient endommagées. Préférez le brushing au fer à lisser juger néfaste pour les cheveux naturels.

A éviter

Les produits très gras sont des ennemis des mèches naturelles. Ce sont les huiles de ricin. Elles alourdissent les cheveux. Aussi, elles risquent d’étouffer la chevelure. Il en est de même pour le beurre de karité. Privilégiez les huiles légères comme l’huile de d’amande douce, de jojoba ou encorede pépin de raisin. Elles nourrissent les fibres capillaires sans les étouffer. Limitez les appareils chauffants à deux utilisations par semaine, pour limiter les dégâts.