Dopage et bodybuilding

Petite histoire du dopage dans le milieu du bodybuilding

Si l’on vous parle d’Arnold Schwarzenegger, cela vous fera sans doute penser à sa carrière d’acteur ou à la période où il était gouverneur. Mais ce personnage est également identifié au culturisme, plus couramment désigné par le terme « bodybuilding ». Baraqué avec d’énormes muscles, le bodybuilder entretient sa forme, essentiellement grâce à des exercices de musculation.

Mais est-ce réellement suffisant pour avoir d’aussi gros muscles ? Comment a-t-il réussi à le faire ? Cela lui a-t-il pris des années ou seulement quelques mois ? En réalité, il semble que dans le milieu du bodybuilding, le gain rapide de muscles ne peut se faire qu’avec le dopage. Et cela ne date pas d’hier.

N’existe-t-il pas de solutions moins drastiques que les produits dopants pour gagner en muscles ? Pour en savoir davantage sur le dopage dans l’univers culturisme, découvrez dans cet article l’origine du bodybuilding et du dopage, les stéroïdes et autres produits, ainsi que les alternatives aux produits dopants pour se muscler.

Le bodybuilding et le dopage, depuis leur origine jusqu’à ce jour

En France, le précurseur de la musculation à l’aide d’haltères était Hippolyte Triat, connu comme étant le créateur du premier grand gymnase parisien et instigateur de l’haltérophilie moderne. Son objectif était de faire de la gymnastique un moyen de se régénérer. On doit également à cet homme l’invention des équipements à poulies munies de charges automatiques et des barres longues, ainsi que la mise au point des principes de localisation musculaire et des entraînements haltérophiles.

Dopage et bodybuilding
L’histoire du dopage dans l’univers du bodybuilding remonte à bien longtemps

L’initiateur de la culture physique, comme elle se présente aujourd’hui, est par ailleurs Edmond Desbonnet, qui proposait divers exercices méthodiques. En 1885, il a fondé un établissement de « culture physique » à Lille. Et en ces temps, le dopage battait déjà son plein.

Même s’il touche plusieurs domaines, le dopage est particulièrement lié à l’univers du sport, et notamment au bodybuilding. Si l’on doit définir ce terme, il signifie consommer un produit ou adopter une pratique interdite par la loi, afin d’améliorer ou de changer les performances mentales et physiques.

Quoique cet usage soit à l’encontre de la déontologie sportive, les sportifs qui se dopent sont de plus en plus nombreux. Dans le monde, la France est en seconde place des pays où les sportifs ont tendance à se doper. Et un grand nombre de ces sportifs ont employé des médicaments qui, à l’origine, n’étaient pas des produits dopants. Comme exemple, l’on peut citer l’EPO qui était destiné au traitement de l’asthme ou encore le Clenbutérol, un médicament pour les chevaux.

Au fil du temps, la liste de ces produits dopants s’est amplifiée. Hélas, il y aura toujours une substance chimique qui permettra de se doper. Et jour après jour, celle-ci semble augmenter en puissance. Tout ceci pour dire que depuis l’existence du culturisme, et jusqu’à l’heure actuelle, le dopage n’est jamais loin.

Les principaux produits utilisés pour se doper au bodybuilding

Les produits dopants sont multiples et variés, que leur liste prendrait plusieurs pages. Nous ne mentionnerons donc que les produits les plus réputés dans le monde du dopage et du culturisme.

Les stéroïdes androgènes anabolisants ou SAA

Les SAA ou stéroïdes anabolisants contribuent à stimuler l’anabolisme des muscles. Autrement dit, ils favorisent le développement cellulaire, ce qui permet d’accélérer l’obtention de la masse musculaire. En termes plus précis, les SAA activent la synthèse des protéines indispensables à la construction musculaire.

Résultat : la prise de masse est rapide et plus importante, tandis que le gras est grandement évacué. Parmi les SAA les plus populaires auprès des culturistes figurent le Dianabol, le Deca Durabolin ou le Trenbolone.

Les hormones peptidiques

Le corps assure la synthèse des hormones peptidiques de manière naturelle. Ce qui pourrait dire que ces hormones seraient pratiquement inutiles. Toutefois, celles-ci seront d’une grande aide pour produire davantage d’hormones stéroïdiennes, que sont les corticostéroïdes et la testostérone.

Les corticostéroïdes possèdent des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, mais par-dessus tout, ils améliorent l’endurance. D’autre part, la testostérone participe à la synthèse protéique. Ce qui permet de gagner de la masse musculaire.

Dopage et bodybuilding
Des stéroïdes et des hormones peuvent être utilisés dans un but de dopage

Les hormones de croissance

Également appelées HGH ou « Human Growth Hormone » ou encore somatotrophine, les hormones de croissance sont naturellement sécrétées dans l’hypophyse. Ce, grâce à des efforts intensifs et brefs qui augmentent la production naturelle de ces hormones de croissance.

À l’instar des stéroïdes anabolisants, les hormones de croissance aident à donner du volume à la masse, tout en simplifiant l’hypertrophie des muscles. En même temps, elles contribuent à la perte de gras, et ceci, par le biais de la lipolyse.

Avec tous les produits dopants évoqués précédemment, il est parfaitement normal que ces bodybuilders aient des muscles herculéens. Bien sûr, ces derniers sont proscrits par la loi. Alors, si vous souhaitez avoir plus de muscles en adoptant un procédé légal, optez pour les boosters de testostérone, une alternative naturelle au dopage.

Les alternatives aux produits dopants

Au sport, atteindre certains objectifs et surpasser ses limites est chose courante. Et le dopage peut amplement vous y aider. Néanmoins, le dopage est nuisible à la santé. Et pourtant, le sport et l’activité physique sont supposés améliorer l’état de santé et non le contraire.

La meilleure option pour accroître votre masse musculaire, pour avoir plus d’endurance, pour être plus motivé et pour réduire votre état de fatigue est de choisir des produits ne causant aucun effet secondaire. C’est le cas de certains boosters de testostérone, composés d’ingrédients naturels, efficaces et sans danger. Ces composants naturels intensifient l’énergie, favorisent la spermatogénèse tout en augmentant la vasodilatation.

Certains principes actifs contenus dans les minéraux, les fruits ou les plantes jouent un rôle fondamental dans la production de testostérone. Ce qui aide à fabriquer davantage de protéines. Au final, vous gagnez du muscle, et tout ceci, sans exposer votre santé à quelque risque que ce soit.

Afin d’éviter les effets néfastes des stéroïdes anabolisants comme le Trenbolone, l’Anadrol ou le Dianabol, voici une liste non exhaustive des produits légaux que vous pourrez consommer pour obtenir de la masse musculaire :

  • Decaduro CrazyBulk ;
  • Winsol ;
  • Trenorol ;
  • Testo-max.

Avec ces produits, vous pourrez non seulement vous muscler naturellement, mais en plus, vous préserverez votre santé.