Problème audition avec l'âge

Nos conseils pour choisir un appareil auditif de qualité mais pas cher

Depuis longtemps, l’aide auditive est l’un des soins qui laissent le plus de reste à charge aux assurés de l’Assurance maladie et des complémentaires santé. De ce fait, si l’on recense à 5 millions le nombre de personnes concernées par le trouble auditif, seulement 15% de cette population portent un appareil auditif. Heureusement, les prothèses auditives n’ont certainement jamais été aussi abordables que ces dernières années. La réforme 100% santé (ou le RAC zéro), tout comme l’arrivée d’audioprothésistes discount, a permis de rééquilibrer le tarif des appareils auditifs en faveur des assurés. Aujourd’hui, il est donc tout à fait possible de trouver un appareil auditif de grande marque, à un prix qui défie toute concurrence. Voici nos conseils pour le choisir.

Combien coûte un appareil auditif pas cher ?

Le prix d’une prothèse auditive varie suivant la qualité de l’appareillage et la gamme de produit. En règle générale :

  • les prothèses haut de gamme de grande marque coûtent rarement au-dessous de 1 500 euros par oreille, incluant le prix de l’appareillage ;
  • les prothèses moyen de gamme de grande marque coûtent en-dessous de 1 300 euros par oreille, incluant le prix de l’appareillage ;
  • les prothèses d’entrée de gamme de grande marque sont tarifées à 700-1 000 euros par oreille à équiper ;
  • tandis que les prothèses d’entrée de gamme basique coûtent rarement au-dessous de 600 euros par oreille, y compris le coût de l’appareillage.

Où trouver un appareil auditif au meilleur prix ?

Aujourd’hui, le prix des aides auditives restent encore un frein à l’appareillage pour beaucoup de personnes malentendantes. En effet, trouver un appareil auditif pas cher peut encore relever du parcours du combattant. Heureusement, il existe quelques astuces qui fonctionnent :

  • Comparer les prix sur Internet pour trouver l’appareil auditif le moins cher. Pour découvrir le prix d’un appareil auditif, n’hésitez pas à consulter les comparateurs de prix spécialisés dans les aides auditives. Une fois que vous êtes sûr de votre choix, les comparateurs vous redirigeront ensuite vers l’audioprothésiste le moins cher.
  • Faire jouer la concurrence : si vous vous rendez chez des boutiques de prothèses ayant pignon sur rue, n’hésitez pas à demander plusieurs devis et à comparer les prix. Cette comparaison de prix vous donnera une plus grande marge de manœuvre.
  • Éviter les boutiques en ligne qui n’affichent pas leurs tarifs : certains audioprothésistes sur Internet n’affichent pas directement leurs prix car ceux-ci sont souvent plus élevés que ceux pratiqués par les professionnels indépendants à proximité de chez vous.
avoir des problèmes d'audition

Acheter son appareil pendant l’été

La période de vacances marque celle de l’année la moins fructueuse pour les audioprothésistes. Ainsi, dès le mois de juin, les ventes d’appareils auditifs chutent vertigineusement, l’effet des grandes vacances ralentissant le marché qui ne reprendra vraiment qu’en début septembre.

Il faut savoir qu’en début d’année, le marché de la prothèse auditive est fructueux, et les chiffres d’affaire moyens des spécialistes le prouvent. Il y a donc une demande et une certaine assurance quant à la stabilité de la demande, mais seulement jusqu’à la période des vacances. Cela ne signifie pas qu’il n’est pas possible de négocier le prix des appareils au cours de cette période, mais la tendance de la vente ne permet pas les remises faciles. En effet, les audioprothésistes historiques, contrairement aux discounters, n’ont pas tendance à sacrifier leurs marges.

Dès juin, un premier bilan sur leurs chiffres d’affaires va inciter les audioprothésistes à réduire leur marge bénéficiaire, en raison d’une importante baisse des ventes. Cette conjoncture est très favorable aux assurés, qui peuvent dès lors négocier leurs prothèses auditives aux tarifs les plus justes. En effet, les audioprothésistes seront plus enclins à baisser leurs prix et proposer des accessoires en plus ainsi que des appareils haut de gamme aux meilleurs prix.

Et c’est d’autant plus vrai chez les discounters et les indépendants qui soutiennent seuls la survie de leur entreprise. Ces professionnels ont des frais à payer, une boutique à faire tourner, et ils préfèreront sacrifier leur marge pour séduire un client dans des mois creux.

Problème audition avec l'âge

Faut-il opter pour l’amplificateur auditif, la prothèse pas chère ?

Avant l’application de la réforme 100% santé, on remarque de plus en plus que les patients recherchent un appareillage à prix-plancher. Ils n’hésitent pas à s’orienter vers des audioprothésistes discount pour trouver leurs appareils aux moindre prix. Mais lors de l’achat, certains tombent sur un système auditif qui ressemble à une prothèse auditive, qui propose souvent les mêmes qualités, mais surtout à un prix dix fois moins cher. Il s’agit de l’amplificateur auditif.

On entend souvent ces remarques venant de l’audioprothésiste : « un amplificateur remplit les mêmes fonctionnalités qu’un appareil auditif », « c’est moins cher et il s’adapte à vos besoins », « pour le prix qu’il coûte, l’amplificateur peut bien durer six mois »…

Cependant, les connaisseurs savent bien que l’amplificateur auditif est un simple appareil qui n’embarque pas les fonctionnalités d’un véritable appareillage : il ne possède pas de programme d’écoute ni de réglage audio. En effet, c’est simplement un appareil préréglé pour le plus grand nombre de profils utilisateurs possibles. Et comme son nom l’indique, sa principale fonction est simplement d’amplifier le son extérieur, ce qui ne convient pas aux personnes qui souffrent d’importantes pertes auditives. Par ailleurs, contrairement à une audioprothèse, l’amplificateur auditif n’est pas moulé à l’empreinte de votre oreille. Cet appareil tarifé à 50-300 euros ne vise donc pas à répondre au confort optimal de chaque utilisateur. Enfin, l’amplificateur est un appareil livré brut, sans aucun service de suivi. On l’achète certes beaucoup moins cher qu’une prothèse auditive, mais il n’offre pas les avantages d’un appareillage complet, notamment en matière de suivi, de conseils et de SAV.Alors, faut-il vraiment acheter un amplificateur auditif pour éviter le coût élevé d’une audioprothèse ? Non, nous ne conseillons pas cet appareil, car avec les tarifs actuellement en baisse chez les discounters, et le reste à charge zéro, l’amplificateur n’a pas grand avantage à offrir aux personnes malentendantes. Certes, il pourrait apporter une première solution pour un prix pas cher, notamment pour des pertes très légères et pour un budget très limité. Cependant, l’amplificateur auditif, qui peut coûter jusqu’à 300 euros sur Internet, n’apporte pas les fonctionnalités que l’on attend d’un véritable appareillage auditif. D’autant plus qu’une audioprothèse d’entrée de gamme se vend à 600 euros, avec une garantie, un suivi et un service d’accompagnement. De plus, l’achat d’une prothèse bénéficie progressivement d’un remboursement intégral de la Sécurité sociale et des complémentaires santé. Un avantage que l’on n’aura pas avec un amplificateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *