Sexualité confinement

Confinement : quel impact sur la sexualité ?

Le confinement a grandement chamboulé le quotidien des Français. Et ceci a également eu un impact non négligeable sur leur sexualité. Baisse de l’activité sexuelle, adultère, moins de libidos, manque d’amour… Quelles sont les répercussions de la pandémie sur la vie sexuelle en France ?

Des chiffres qui en disent long sur la vie de couple

Une étude portant sur les effets du confinement dû à la Covid-19 sur le domaine de la sexualité apporte des chiffres intéressants. Si, pour près de la moitié de la population française, le confinement n’a pas eu de grandes conséquences sur la vie de couple, 30 % indiquent que le fait d’avoir dû rester à la maison a créé un rapprochement. Pour d’autres, cela a engendré l’effet contraire, car être enfermés et se retrouver ensemble à longueur de journée étaient source de conflits et de disputes.

Sexualité confinement
Le confinement a eu un impact certain sur la sexualité des Français

11 % des Français ont pris la décision de s’éloigner de leur conjoint après la période confinée et 4 % désirent même se séparer définitivement. Force est de constater que l’isolement a amplement bouleversé les couples.

Une baisse des actes sexuels au cours du confinement

À la différence de ce que bon nombre de personnes supposent, le confinement n’a pas amélioré les rapports au sein d’un couple, et encore moins les activités sexuelles. Une enquête réalisée par l’organisme de sondage Ifop en collaboration avec Charles.co en avril 2020 a révélé qu’environ 44 % des Français n’ont pas eu de relations sexuelles durant le confinement.

Pour les célibataires, la situation est sans doute le plus à plaindre. En réalité, avant le confinement, 56 % d’entre eux n’avaient pas d’activités sexuelles, contre 87 % pendant le confinement. Pour les personnes en couple, la baisse de l’activité sexuelle est également effective, et même pour ceux qui vivent sous le même toit. 21 % n’ont pas eu de relation sexuelle. Pour certains hommes, l’utilisation du Cialis ou du Viagra n’aura rien changé.

Le désir sexuel est moins important

La libido des Français a aussi été revue à la baisse. Et ce, même si certains poursuivent leurs activités de plaisir solitaire. Depuis que le confinement a été instauré, 15 % des Français précisent que leurs pulsions sexuelles sont devenues moindres, de même que l’envie de passer à l’acte.

Cela se remarque particulièrement auprès des jeunes âgés de moins de 25 ans. Plusieurs d’entre eux affirment que leur libido diminue et cela incite même certaines femmes à avoir des rapports sexuels seulement pour assouvir le désir de leur conjoint.

Les appétits sexuels de certains mènent à la violation du confinement

Pour les couples qui n’habitent pas sous le même toit, il est difficile de se conformer aux règles du confinement. À cause d’un manque d’affection et de besoins sexuels, 25 % de ces personnes en couple vivant séparément transgressent les règles en hébergeant leur partenaire sexuel ou leur conjoint chez elles.

Ce non-respect des règlementations est également observé chez les célibataires. 21 % d’entre eux avouent avoir effectué des déplacements pour rencontrer des partenaires dans un endroit public ou privé.

En définitive, il est clair que le confinement a eu un impact sur la sexualité des Français, globalement négatif. Sans compter qu’en dépit du confinement, il semblerait que les infidélités au sein des couples ont grimpé.