mode vetement gossip girl

Blair Waldorf : j’adore son style vestimentaire

Blair Waldorf, pour celles qui ne la connaissent pas, c’est l’héroïne de Gossip Girl. LA série culte qu’on ne peut pas manquer. Bon alors, je suis d’accord, c’est une série qui a déjà quelques années. Produite de 2007 à 2013, elle a fait éclore Blake Lively et met en scène Jessica Szohr et Leighton Meester entre autres. De toute, c’est Blair Waldorf que je préfère. Surtout à cause de son dressing à faire pâlir d’envie une bonne partie des fashionistas. C’est vrai qu’elle a un look hyper classe et qu’elle est l’une des égéries de la mode preppy. Je vous raconte tout sur ses tenues.

Qui est Blair Waldorf ?

Blair Waldorf, c’est un personnage de fiction dans Gossip Girl. L’une des héroïnes, mais qui a un côté sombre. La plupart du temps, on la voit en lutte pour attirer la lumière sur elle. Elle se sent dans l’ombre de son amie / rivale, Serena. Pour cette raison, on la voit parfois avoir un comportement peu enviable (et qu’on ne reproduit pas si on veut imiter son style).

C’est Leighton Meester qui lui prête ses traits. A la base, il s’agit d’un personnage de fiction tiré d’un livre. Tout au long des saisons, on la voit aussi enchaîner les histoires amoureuses. Celle d’une ado, puis d’une femme puisque la série suit son parcours de 16 à 21 ans sur les 6 saisons de la série… Avec Nate, Jack, Louis, Chuck, un mariage raté et un autre réussi, etc.

Son style vestimentaire est assez unique. On le nomme preppy. Elle additionne couleurs, motifs, matières à la perfection. Disons-le tout de suite. C’est quasiment impossible à faire dans la vraie vie. Parce que cela prendrait beaucoup de temps et surtout nous coûterait toutes nos économies… Et puis, si elle donne si bien à l’écran, c’est parce qu’elle a toute une équipe autour d’elle pour la préparer. Aussi, inspirons-nous d’elle et de son style plutôt que de vouloir la copier à tout prix et se planter.

Le style preppy renvoie aux unifs de la Ivy League, ultra select

La mode preppy : le style de Blair Waldorf

On pourrait associer la style preppy à quelque chose comme le bon chic bon genre. Mais c’est une fashion qui va encore plus loin et qui a des codes encore plus stricts. Pour cela, il faut remonter aux origines du style : les universités américaines.

On le sait tous, les unifs aux USA, c’est quelque chose de très select et pour aller dans les meilleures écoles, il faut soit avoir beaucoup d’argent, soit des parents puissants. A la limite, on a une chance si on est un petit génie. Mais avant d’intégrer l’Ivy League, la crème de la crème des universités, les jeunes étudiants se rende à des cours, les « preparatory courses. » D’où le terme de preppy… Le cadre est posé…

Bref, tous ces jeunes fortunés, issus de classes sociales élevés et avec un background conservateur se retrouvent entre eux. Ils se créent un code pour se reconnaître dans ce cercle restreint. La mode vestimentaire preppy en fait partie. D’ailleurs, la plupart de ces écoles imposent un uniforme, un blason ou un écusson à porter pour montrer son appartenance et être fier. Forcément, quand ils sortent de ces écoles, leur style perdure.

Il y a des caractéristiques qui marquent clairement le style. Il y a les couleurs, par exemple. Toujours claires ou pastel, mais jamais vives. Idem pour les lignes. La plupart des vêtements, voire tous, ont une coupe droite qui façonne le corps. Rigueur de la posture et droiture. Cela a pour effet d’affirmer sa position sociale. Enfin, les motifs sont simples et bien identifiés. Du motif à carreaux ou des motifs très légers sur les habits. Par exemple, sur le col ou les manches.

Au niveau de la mode, il y a des irréductibles du style comme Tommy Hilfiger et Ralph Lauren. Les deux créateurs ne manquent jamais de placer un modèle sur leurs podiums.

Ultra chargé, le look de Blair Waldorf est inimitable. Mais il tape dans le mille à chaque fois

Les vêtements dans la garde-robe preppy

Le vestiaire de la fashionista qui veut s’essayer au preppy peut très facilement répondre aux besoins. En effet, pas besoin de chercher de midi à quatorze heures pour pouvoir répondre aux exigences du look. Par contre, il faut bien faire la différence entre classique et preppy. Le preppy est classique, mais pas forcément l’inverse. En effet, on peut dire que le classique est resté figé dans son temps. C’est indémodable. Ou quasi. Par contre, le preppy a très vite fait de se démoder. On y voit tour à tour apparaître des couleurs plus flash et des modèles plus osés, mais toujours en gardant la classe et le côté snob / posh. Parce que :

  • C’est porté par des jeunes à l’université
  • La mode a tendance à évoluer

Du coup, le preppy porté par Blair Waldorf n’est plus tout à fait en adéquation avec ce qui se porte aujourd’hui. Raison de plus pour s’en inspirer et ne pas la copier. Quitte à tâtonner un peu et trouver le style qui vous convient.

Un des musts à avoir dans sa garde-robe, c’est bien la petite laine. Biens souvent laissée aux grand-mères, elle est un des points cardinaux de ce look. Il est donc indispensable d’investir dans un pull en maille, un gilet en laine ou encore un tricot.

Il faudra évidemment une jupe ou une robe qui descende jusqu’aux genoux. Plus haut, cela serait vu comme trop vulgaire et plus bas comme un manque de style. Et bien sûr, toujours dans les tons pastel…

Un signe de reconnaissance entre les preppys (rappelons-le, ils sont tous du même sérail), c’est les vêtements qui sont en lien avec un sport de luxe. Ici pas de foot ou de basket. On vise le golf, le polo, etc. Parce que bien rares sont ceux qui entretiennent un cheval pour taper à la balle…

Dans la droite ligne de ces marques élitistes, les logos et écussons sont les bienvenus. Et au plus c’est élitiste au mieux c’est. Cela peut être le logo d’une marque. Ou celle d’un collège privé réputé, par exemple.

Parmi les vêtements qui répondent à ces critères : les chaussettes qui montent haut, les collants épais, etc. Ce à quoi on peut ajouter des accessoires comme : des rubans dans les cheveux, les Wayfarer qu’on voyait sur le nez de Audrey Hepburn, ou encore un petit sac Chanel.

Quels sont les vêtements que portent Blair Waldorf ?

Queen B a un look inimitable. Déjà parce qu’elle superpose 3 couleurs différentes avec 3 matières différentes. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Par contre, ce que tout le monde recherche, c’est à avoir la même classe qui transpire d’elle.

On la voit souvent porté une jupe. Souvent courte. Parfois trop courte, à la limite de la vulgarité. La plupart des modèles sont des jupes plissées à la façon des écolières et avec un jupon pour qu’elle soit évasée. Ça, c’est aussi pour que ça coïncide avec son physique. Dans les saisons plus tardives, on la retrouve avec une jupe crayon puisqu’elle est alors employée et plus étudiante.

Pour le dessus, quand elle ne porte pas de robe, on la retrouve fréquemment avec un chemisier. Il faut dire qu’il n’y a pas plus classique. Cintré et fermé jusqu’en haut pour souligner la rigueur. A noter quand même que le col Claudine change de couleur ou que des motifs très fins y apparaissent.

Enfin, il ne faut surtout pas passer ses bas et chaussettes sous silence. Plus d’une fois, on l’observe avec des bas à motifs (complètement différents de sa robe), des chaussettes hautes striées ou des collants criards (par exemple, rouge vif). Si à chaque fois, Blair fait mouche, il y a beaucoup de chance pour que sur nos jambes ça n’aille pas du tout. Donc : à prendre avec des pincettes !

Le headband et le foulard dans les cheveux, les accessoires favoris de la jeune Blair Wladorf

Coiffures, chaussures et autres accessoires

Parfois lâchés, parfois attachés, les cheveux de Blair arbore souvent des bandeaux. Des heabdands, comme on dit. En particulier quand elle est au lycée. Ensuite, elle les troque contre un béret ou un autre accessoire fashion. Par contre, les headbands restent son fétiche quand elle sort, ce qui a presque créé un effet de mode dans la vie réelle.

Du côté des chaussures, je dois avouer que je suis partagée. Autant les chaussures sont choisies avec soin, autant les talons hauts avec semelles compensées, je dis non. Je peux comprendre que ce soit à la mode, mais je n’en vois pas l’intérêt, surtout que ce n’est pas confortable. Et Blair Waldorf en met plutôt deux fois qu’une. Au rayon des paires de chaussures que je préfère voir, ce sont les petites ballerines. Passe-partout, mais vraiment toujours dans le style. Et puis parfois, on observe des bottes style cavalière. Pour la référence aux sports prisés par la bonne société.

Enfin, niveau accessoire, on la voit souvent porter des perles. En collier ou en boucle d’oreilles.  L’un ou l’autre bijou apparait parfois à l’écran, mais c’est assez rare. En fait, ses tenues sont si lourdes et chargées que l’accessoire en devient superflu. Il n’apporte rien. Quant aux perles, c’est une preuve de bon goût et de respect des classiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *